Stratégie gazière: enjeux et perspectives

22/11/2017 (Morocco)
Stratégie gazière: enjeux et perspectives

Lors de la rencontre “stratégie gazière : enjeux et perspectives », SENER a invité les participants à échanger suite à trois présentations sur des solutions de gaz onshore et offshore ainsi qu’une étude de cas sur la centrale de regazéification de GNL à Dunquerke. 

Conceptions centrales Onshore 

Dans le cadre d’une vision de diversification des sources et des formes d’énergie, l’utilisation du gaz s’avère nécessaire. Le gaz naturel représente aujourd’hui un bilan environnemental plus favorable que les autres énergies fossiles, les émissions de CO2 des centrales électriques à gaz sont, par exemple, deux fois moins élevées que celles des centrales à charbon. Dans cette perspective de nouvelles activités gazières dans différents secteurs doivent être maitrisé.

Le groupe SENER mentionne un besoin d’augmenter la capacité de regazéification dans le monde, en élaborant un réseau virtuel. Celui –ci comprend un ensemble de conduits via lesquels le gaz naturel est obtenu, de sorte qu'il soit facilement transporté vers des zones difficiles d'accès ou non munies de gazoducs. De cette manière, le gaz peut être distribué à la population et aux industries. Ainsi le groupe dispose d’une profonde expérience dans les terminaux terrestres de regazéification de gaz naturel liquéfié (GNL), les travaux de génie maritime, la conception navale et les centrales à cycle combiné.

Ces expériences furent présentées lors du petit-déjeuner organisé par SENER, le Mardi 7 Novembre en présence de plusieurs experts internationaux dont Monsieur Enrique Megias et Monsieur Antonio Pacheco. Leurs présentations ont ciblés globalement l’on-shore. 

Dans le domaine du GNL, SENER est un prestataire EPC reconnu dans les terminaux de regazéification d’import, les citernes de stockage de GNL et les usines de liquéfaction. Un réseau virtuel de GNL comprend un ensemble de conduits via lesquels le gaz naturel est obtenu, de sorte qu’il soit facilement transporté vers des zones difficiles d’accès ou non munies de gazoducs. De cette manière, le gaz peut être distribué à la population et aux industries. L’usine de liquéfaction et les camions citernes qui s’ajoutent aux usines de liquéfaction et stations-service situées dans les zones de distribution finale, complètent le réseau virtuel de GNL.

Le coût d’investissement des terminaux de regazéification de GNL est fortement réduit par les économies d’échelle. SENER tend à proposer des solutions qui visent à répondre aux besoins du client, à adapter les terminaux aux besoins locaux, tirer profit des synergies avec les industries locales, optimiser l’équipement de l’usine, associer des technologies alternatives aux citernes de stockage et mettre en œuvre des systèmes de cogénération. 

FRSU – Solutions flottantes offshore

Le gaz naturel deviendra à l’horizon 2035 la deuxième énergie fossile de la planète, devant le charbon, voire la première. La part du gaz naturel dans l’approvisionnement en énergie primaire devrait ainsi atteindre un quart du mix énergétique mondial en 2035. Cette montée en puissance repose en partie sur (GNL). La part du GNL dans les importations mondiales de gaz naturel passera en effet de 10 % en 2014 à 17 % en 2035.

Dans le domaine du GNL, SENER travaille avec ses clients pour évaluer les aspects économiques entre le gaz naturel liquéfié on shore et offshore et sélectionne la solution la plus appropriée pour chaque projet spécifique.

 SENER est un prestataire EPC reconnu pour ces solutions de GNL offshore telles que les jetées maritimes, les solutions flottantes comme les FSRU, FRU, FSU ou FSRPU et les navires d’avitaillement, et livre des projets intégrés EPC comme par exemple le gaz-électricité, les gazoducs de gaz virtuel ou la production d'électricité hybride.

Au niveau de l’offshore, on parle en général des FSRU, qui sont prévues pour alimenter les centrales au gaz. Les références de SENER dans le secteur des énergies incluent principalement Aceca, Bizkaia Energía et les centrales à cycle combiné El Vent en Espagne, San Martín, Manuel Belgrano et Bicentenario en Argentine, Termozulia II et Termozulia III au Venezuela et Norte I, Poza Rica, Empalme I et Agua Prieta au Mexique.

Le groupe propose des solutions qui pourraient constituer un choix idéal dans le but d’alimenter des centrales en gaz naturel ainsi que pour la consommation industrielle ou résidentielle. Avec notamment :

  • FSRU dotée d’une capacité de stockage de GNL comprise entre 5 000 et 90 000 m3.
  • FSRU dotée d’une capacité de soutirage comprise entre 0,1 et 3 BCMa (10 à 300 MSCF/jour).

La conception, l’approvisionnement et la fabrication peuvent être adaptés pour répondre aux exigences particulières des clients ou des projets. La conception peut être adaptée au transfert GNL de navire à navire ou de navire à plateforme.

Grâce aux solutions flottantes off-shore, les installations de liquéfaction de gaz peuvent être directement placées au-dessus du champ de gaz en mer, permettant ainsi d’éviter la construction de longues conduites sous-marines et d’importantes infrastructures on shore, ce qui représente une alternative intéressante pour valoriser les champs gaziers sous-marins. Quant au transfert du GNL, les solutions flottantes off-shore offrent, en complémentarité, des moyens plus sure et plus fiables. Elles sont aussi plus rapides à développer que des terminaux classiques et nécessitent des investissements moins importants. 

Etude de cas: Centrale de regazéification de Gaz Naturel Liquide (GNL) de Dunkerque, France

{dic_alt_text_article_block_generic_en}Centrale de regazéification de GNL de Dunkerque

Centrale de regazéification de GNL de Dunkerque

L'usine de regazéification de gaz naturel liquéfié de Dunkerque se classe dans le top 3 des plus grandes usines de regazéification d'Europe. Il dispose de trois réservoirs de stockage de 190 000 m3 et est capable de produire 13 BCMA (milliards de mètres cubes par an) de gaz naturel..[+]

Avec une surface occupée de 600.000 m2, l'usine de regazéification de gaz naturel liquéfié de Dunkerque se classe dans le top 3 des plus grandes usines de regazéification d'Europe. Il dispose de trois réservoirs de stockage de 190 000 m3 et est capable de produire 13 BCMA (milliards de mètres cubes par an) de gaz naturel. Il est équipé d'une jetée, de tuyaux de déchargement, de réservoirs de stockage, de systèmes de regazéification et d'émission de gaz, d'un système de récupération, d'une cheminée évasée, de systèmes auxiliaires et de bâtiments spécialement conçus pour les opérations.

Actionnaires : EDF, Fluxys, Total. 

 

Contenu connexe Stratégie gazière: enjeux et perspectives
http://www.ingenierieetconstruction.sener/ecm-images/formacion-nooro-iii

Le groupe d’ingénierie et de technologie SENER, en partenariat avec l´OFPPT et Masen, reconduit une deuxième édition du programme de formation, cette fois-ci pour le centrale NOOR III.  Le groupe d’ingénierie et de technologie SENER, en partenariat avec l´OFPPT et Masen, reconduit une deuxième édition du programme de formation, cette fois-ci pour le centrale NOOR III. ... [+]

Partager
Partager:
Remonter Remonter