Valorisation énergétique des déchets : défi de la prochaine décennie

18/12/2017 (Morocco)
Valorisation énergétique des déchets : défi de la prochaine décennie

Les mardis de l'innovation by SENER: Lors de la rencontre “valorisation énergétique des déchets : défi de la prochaine décennie» qui s'est tenue le mardi 5 décembre à Rabat, SENER, en partenariat avec l’AMEE, a invité plusieurs parties prenantes du secteur afin d’échanger sur les défis à relever et sur des solutions adaptables au Maroc. Suite aux interventions d'experts, une étude de cas sur la centrale Zabalgarbi en Espagne a été présentée par SENER. Plus d’information sur les interventions.

La valorisation énergétique au Maroc

Le Maroc s’est engagé dans le processus du développement durable englobant les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, qui sont les piliers de cette stratégie. Dans cette perspective, le débat autour de la valorisation énergétique des déchets prend plus d’ampleur. La production du biogaz et celle de l’énergie électrique qui en découle, affiche un double rôle ; celui d’éliminer les déchets et celui de la production de l’énergie.

Le Maroc avait déjà travaillé dans le temps pour le potentiel de production de biomasse. On retient 3 types :

  • Biogaz d’installations agricoles
  • Biogaz en provenance des stations d'épuration urbaines qui sont assez développés au Maroc ; beaucoup moins exigeant en matière d’infrastructures.
  • Biogaz des décharges ménagers 

Le Maroc connait depuis 15 ans une montée en puissance de projets en matière de traitement des déchets ménagers qui pour l’instant demeurent suspendus faute de moyens.

Cependant, le Royaume est doté d’un arsenal juridique assez alimenté grâce à la loi n° 28-00 relative à la gestion et l’élimination des déchets, la loi 47-09 sur l’efficacité énergétique, et la loi n°13 – 09 relative aux énergies renouvelables.

Les déchets ménagers présentent plusieurs défis, notamment sur le plan économique suite aux frais de la dégradation de l’environnement mais aussi sur le plan social avec une dégradation considérée du cadre de vie des populations les plus défavorisées.

Ainsi plusieurs discussions sont menées au niveau de toutes les communes urbaines du Royaume sur les procédés de traitement de déchets. L’Etat a mis en œuvre 4 moyens, à travers l’incinération, le compostage et la méthanisation mais aussi en mettant en place des décharges avec ou sans enfouissement.

Solutions technologiques et case study: Centrale de Zabalgarbi, Espagne

{dic_alt_text_article_block_generic_en}Zabalgarbi - Usine de valorisation RSU

Zabalgarbi - Usine de valorisation RSU

Zabalgarbi est une centrale thermique pour l'évaluation de l'énergie des déchets par incinération, équipée de Zabalgarbi est une centrale thermique pour l'évaluation de l'énergie des déchets par incinération, équipée de la technologie SENER-2, qui répond au double objectif de SENER d'améliorer l'efficacité de l'utilisation des déchets énergétiques et d'optimiser le comportement contre la corrosion. .[+]

Que ce soit pour des raisons écologiques ou économiques, la gestion des déchets ménagers ainsi que les déchets issus de la production industrielle constituent l'un des défis les plus susceptibles de notre temps. A travers de nombreuses études, il a été démontré que ces carburants peuvent apporter une contribution précieuse à la production d'énergie. Les économies de ressources d'énergie primaires réalisées à travers cette technologie contribuent à réduire les émissions de CO2.

Le traitement des déchets dans des installations spéciales est un nouveau concept. Les déchets sont tout d’abord libérés de matières premières mais aussi des combustibles de substitution utilisés de façon optimale comme combustible pour la production d'électricité et de chaleur.

Un élément important dans ce cycle est la production de combustibles de substitution à partir de déchets. Ce combustible de substitution peut être utilisé dans les centrales électriques pour la production d'électricité, mais aussi dans les centrales électriques industrielles pour couvrir les besoins en énergie.

SENER a élaboré et breveté des solutions technologiques contre la corrosion, qui augmentent les performances du cycle thermodynamique (technologie haute efficacité). Ces alternatives appelées SENER-2 et SENER- 4 s’appuient sur un cycle de Rankine de régénération +réchauffement et fonctionnent à des niveaux de pression supérieurs et des températures basses.

La technologie haute efficacité présente plusieurs avantages tantôt sur le plan technique, développée dans la centrale Waste to Energy de Zabalgarbi, mais aussi sur le plan environnemental à travers la réduction des émissions de CO2 et sur le plan économique pour la réduction des coûts de traitement et de gestion des déchets.

Contenu connexe Valorisation énergétique des déchets : défi de la prochaine décennie
http://www.ingenierieetconstruction.sener/ecm-images/formacion-nooro-iii

Le groupe d’ingénierie et de technologie SENER, en partenariat avec l´OFPPT et Masen, reconduit une deuxième édition du programme de formation, cette fois-ci pour le centrale NOOR III.  Le groupe d’ingénierie et de technologie SENER, en partenariat avec l´OFPPT et Masen, reconduit une deuxième édition du programme de formation, cette fois-ci pour le centrale NOOR III. [+]

http://www.ingenierieetconstruction.sener/ecm-images/Acuerdo-SENER-Masen-y-OFPPT

Le 28 mars, à Rabat, dans le cadre des préparatifs au lancement de la phase d’exploitation des centrales Noor Ouarzazate II et Noor Ouarzazate III dans la région de Ouarzazate, Masen, l’OFPPT et le groupe d’ingénierie et construction SENER signent une convention de partenariat pour la formation d’une centaine de jeunes aux métiers liés à l’énergie solaire à concentration.[+]

Partager
Partager:
Remonter Remonter